D’un fantastique amour

J’ai fini de lire « Les brumes d’Avallach » de Marah Woolf.

Les brumes

Le résumé: « Après le décès de sa mère, Emma, dix-sept ans, quitte les États-Unis pour rejoindre la seule famille qui lui reste sur la petite île de Skye en Écosse. Là-bas, elle rencontre Calum, un étrange jeune homme. Tour à tour prévenant et glacial, il semble cacher un secret inavouable. Ce que l’adolescente ignore, c’est qu’en se rapprochant de lui elle les met tous les deux en danger de mort.
Emma découvrira que les légendes des brumeux Highlands sont plus réelles et dangereuses qu’elle ne l’aurait imaginé. Et qu’avec Calum ils sont peut-être le dernier espoir de deux mondes que tout oppose. »

J’avais envie d’une lecture aux accents fantastiques lorsque j’ai choisi ce roman lors d’une vente privée. Le résumé était plutôt alléchant et la couverture me faisait sérieusement de l’œil.

Dans « Les brumes d’Avallach », Marah Woolf nous conte l’histoire d’Emma, ado classique de 17 ans, dont le quotidien est soudainement bouleversé par la mort de sa mère dans un accident de voiture. Obligée de quitter les USA et ses amis, elle trouve refuge chez son oncle Ethan, sa femme et leur quatre enfants, sur la mystérieuse île de Skye, en Écosse. Elle ne sait pratiquement rien d’eux ni de leur pays – où elle est pourtant née – et doit s’adapter bon gré mal gré à la nouvelle vie qui s’ouvre à elle.
Emma prend ses marques, chaleureusement aidée par ses cousins Peter et Amélie, et trouve peu à peu sa place au sein de cette grande et vivante famille. Elle reprend les cours, se fait de nouveaux amis et, au détour d’un sauvetage de baleines, a un coup de foudre pour le ténébreux Calum.
Irrémédiablement attiré par le jeune homme, elle n’a bientôt plus que lui en tête. Mais c’était sans compter sur la personnalité trouble du beau brun qui, contre toute attente et sans qu’elle n’y comprenne rien, semble prendre plaisir à souffler le chaud et le froid, se montrant tantôt prévenant, tantôt franchement glacial et impoli.
L’attirance est cependant réciproque et Calum fini par succomber au charme d’Emma qui brûle d’en apprendre plus sur l’élu de son cœur, fils adoptif d’un professeur d’université et d’une aimable libraire. Et lorsqu’il se confie enfin à elle, l’histoire qu’il lui dévoile n’a rien d’un classique portrait d’ado. Emma voit alors s’ouvrir à elle un monde dont elle ne soupçonnait rien, à la fois fascinant et effrayant, dont les enjeux dépassent de loin les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.
Le chemin sera long et semé d’embûches avant qu’ils puissent s’aimer librement…

Bon… je me doutais que ce ne serait pas de la grande littérature et je ne me suis pas trompée.
La plume de Marah Woolf est simple et fluide, plutôt agréable à lire, mais l’auteure s’adresse clairement à un public adolescent. Son champ lexical de l’état amoureux ( entre autres ) est ultra limité, et elle multiplie les redites, alourdissant du coup maladroitement son récit. Emma ne cesse en effet de voir son cœur s’emballer, son visage s’empourprer et son désir monter au contact de son cher Calum. Inutile de préciser à quel point c’est lassant…
Les personnages sont plutôt sympathiques mais correspondent à n’importe quel personnage type d’une romance fantastique adolescente: Emma est du genre réservée et peu sûre d’elle, Amélie au contraire est extravertie et audacieuse, Calum est beau comme un dieu, populaire mais ténébreux, et, bien sûr, alors qu’il ne s’est jamais intéressé à aucune autre des jeunes filles de l’île, il jette son dévolu sur Emma. Forcément. On ne peut du coup que penser à Twilight et autre productions littéraires du genre. Ce qui porte évidemment préjudice au contenu du roman qui, en soi, est plutôt distrayant – notamment parce que la nature fantastique de Calum est originale.

Bref, c’est une romance fantastique agréable à lire – et qui se lit vite d’ailleurs – mais malheureusement sans surprise. A réserver à ceux qui souhaitent une lecture facile pour se changer les idées et/ou aux amateurs du genre ( et je sais qu’il y en a ).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s