Étiquette : livres

La magie livresque de Su Blackwell

Su Blackwell est une artiste anglaise, diplômée du Royal College of Art de Londres, qui, à l’image d’autres artistes que je vous ai présentés ici, a choisi le livre comme matériau de création.
Passionnée de littérature, elle déniche des ouvrages dans des boutiques d’occasion, les lit, puis les transforme en œuvres d’art – en s’inspirant de leur contenu – au prix d’un processus minutieux mêlant patience et savoir-faire.
Armée d’un scalpel et de colle, elle découpe, déchire et modèle pour finalement sublimer et transcender la fragilité des livres en réalisant de véritables scénettes en 3D qui prennent vie au cœur des pages.
Elle a également travaillé pour le théâtre en réalisant les décors grandeur nature de la pièce « Snow Queen », présentée au Rose Theatre de Kingston en 2011.

Quelques exemples de son travail:

1« Don’t kill the mockingbird »

2
« The lighthouse keeper’s cottage »

3« The ice maiden »

4« Wild Flowers of the British Isles

5« The raven »

6« Murder on the Orient Express »

7« Pandora opens box »

Plus de créations ici.

Publicités

Les livres recyclés de Cecilia Levy

Tout comme Alexis Arnold et Jacqueline Rush Lee, Cecilia Levy a choisi les livres comme matériau de prédilection.
A l’origine graphiste et relieuse, elle est désormais artiste a plein temps et réalise toutes sortes d’objets à partir de vieux volumes.
Elle en déchire et découpe les pages et, à l’aide de la technique du papier mâché ( que nous avons tous au moins pratiquée une fois dans notre vie ), elle donne aux livres, et aux mots qui les composent, une toute nouvelle dimension. D’abord passifs et inanimés, ils prennent sous ses doigts, au gré de son imagination, l’apparence d’objets usuels et/ou poétiques et, bien que détournés de leur usage premier, ne sont en rien niés mais transformés et sublimés.
Sensible à son environnement et à la nature en général, la notion de recyclage est évidemment présente au cœur de son travail.

Voici quelques exemples:

Vous pouvez admirer le reste de son travail ici.

Ravitaillement #14

Comme vous avez pu le voir, j’ai été très gâtée à Noël et ma PAL est plus que bien pourvue. Mais ce sont pour la plupart d’assez gros ouvrages ( plus de 400 pages – oui je sais, tout est relatif ^^ ) et j’avais envie de courtes lectures pour pouvoir varier les plaisirs.
J’ai donc ajouté trois petits livres à ma pile:

– « Lettre d’une inconnue –  & Le joueur d’échecs » de Stefan Zweig.

Lettre

Le résumé: « À toi qui ne m’as jamais connue ». La lettre, anonyme, s’adresse bien à lui, à l’homme qu’il était et qu’il est demeuré, l’écrivain célèbre pour son talent, sa frivolité et ses conquêtes. Comment se souvenir de cette femme qui lui déclare sa passion de toute une vie, de cette adolescente de 13 ans qui l’épiait et l’adorait naguère en silence ? Comment revoir le visage de cette inconnue qui se donnerait à lui, plus tard, et de leur brève idylle dans Vienne enneigée ?
Ce texte est suivi de la nouvelle Le Joueur d’échecs, dernier écrit de Stefan Zweig. Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, une partie d’échecs entre deux passionnés que tout oppose et que le jeu réunit. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire aux allures de confessions… »

Stefan Zweig fait partie de mes auteurs favoris. Sa plume n’a pas d’équivalent et je ne me lasse jamais découvrir ses textes. Mais comme j’aime faire durer le plaisir, je n’ai jusqu’ici lu que quelques uns de ses romans ( « La confusion des sentiments », « Le voyage dans le passé » et « Destruction d’un cœur » ). La seule idée qu’il m’en reste encore beaucoup à découvrir suffit à mon bonheur.
J’en ajouterai donc deux à ma liste avec cette édition Pocket ( à tout petit prix ) et je sais déjà que je vais adorer.

– « Le Horla – et autres nouvelles fantastiques » de Maupassant.

Le Horla

Le résumé: « Invisible, indéfinissable, malfaisante, la « chose » rôde autour de lui. L’homme est pris de fièvres, d’insomnies, de cauchemars. L’eau de sa carafe disparaît, la tige d’une rose se brise sous ses yeux, les pages de son livre tournent d’elles-mêmes. À l’angoisse succèdent la peur puis l’épouvante. Qui est cet Autre qui maintenant crie son nom, « le Horla » ? « C’est lui, qui me hante !
Il est en moi, il devient mon âme ; je le tuerai ! »

Le thème de la folie court comme un motif effrayant chez Maupassant. Mais Le Horla, journal d’un fou, demeure l’œuvre d’un artiste au sommet de son art, une des plus troublantes de la littérature fantastique. »

Avec ce livre je poursuis ma découverte des grands classiques de la littérature. Comme pour les autres, j’en ai tellement entendu parler que j’ai l’impression de l’avoir déjà lu.
C’est un des piliers du genre fantastique au XIXe siècle et il me tarde de pouvoir me faire ma propre idée à son sujet.

– « Le livre de toutes les réponses sauf une » de Manon Fargetton.

le livre

Le résumé: « Cette année, Bérénice fait sa rentrée dans un nouveau collège et son nom de famille, Lamort, provoque immanquablement des moqueries cruelles.
Mais une autre nouvelle élève, Pandora Hurlevent, l’aide à supporter les ricanements et à y faire face. Bientôt Lazare se joint à leur duo.
Tous trois apprennent à se connaître en échangeant confidences et rêveries.
Jusqu’au jour où Pandora invite Bérénice chez elle et où la vérité se fait jour… »

J’ai fais la connaissance de Manon Fargetton par hasard sur Instagram après qu’elle ait liké une de mes photos et, après avoir jeté un œil à ses publications, j’ai eu très envie de lire ce petit roman pour découvrir sa plume.
Il est classé roman pour ados ( à partir de 11 ans ) mais je ne porte guère attention à ce genre de détail.
La couverture est très sympa, le résumé plutôt alléchant ( et intriguant ) et il a reçu de très bonnes critiques sur les sites de lecteurs.  Il a l’air de se lire vite et j’ai hâte de me plonger dans ses pages.

L’art livresque de Jonathan Callan

L’artiste britannique Jonathan Callan, originaire de Manchester, sévit en tant que sculpteur depuis le début des années 90. Aujourd’hui exposé dans les plus grands musées d’art moderne, il a choisi le livre comme matériau de prédilection.
Très tôt passionné par les objets en fin de vie, les déchets et la poussière, il n’hésite pas à tordre, déchirer, compresser ou déchiqueter tous les ouvrages mis à sa disposition, délaissant alors le fond pour la forme. Il ne porte en effet qu’un intérêt limité aux mots, et manipule le livre en tant qu’objet à part entière et non simple support d’un récit.
Fasciné depuis toujours par l’intérieur des choses, il pense que ce n’est que lorsque qu’un objet est brisé, cassé, décomposé, et donc inutile, que, paradoxalement, sa fonction peut réellement être comprise. La destruction permet à ses yeux de révéler le sens et d’amener à la compréhension.

Quelques exemples:

Vous pouvez admirer toutes ses œuvres ici.

The Christmas Classic Book – TAG

A mon tour de répondre à ce chouette tag ^^

CHRISTMAS Tag
Santa Claus is coming to town : un livre que tu aimerais recevoir à Noël cette année :

Et bien, j’ai pratiquement reçu tous les livres qui étaient sur ma liste de Noël mais il en reste pas mal dans ma wishlist générale donc je dirais… « Lucy », de William Trevor.

Rudolf the Red Nosed Reindeer : Tu incarnes Rodolphe le renne et tu dois guider un ami vers un bon livre/saga. Que choisis-tu ?

Oula… tout dépend de l’ami en question! Parmi mes derniers coups de cœur, je lui dirais de foncer les yeux fermés vers « Le treizième conte » de Diane Setterfield, que j’ai vraiment fermé à regret. Sinon, je lui conseillerais de lire Zweig ou Mishima, deux de mes auteurs favoris.

Christmas Carol : Cite un livre que tu as relu, un livre que tu lis actuellement, et un livre que tu as l’intention de lire en 2016.

Je n’ai pas pour habitude de relire mais j’ai fait une exception avec « Le petit prince », de Saint-Exupéry, et « Jonathan Livingston le goéland », de Richard Bach.

En ce moment je lis « Contrecoups » de Nathan Filer. C’est un livre qui prend aux tripes.

J’avoue que j’hésite beaucoup quant au choix du premier livre que je lirai en 2016, j’en ai trop dans ma PAL! Sur les rangs il y a « L’empreinte de toute chose », d’Elizabeth Gilbert, « Madame Bovary », de Flaubert, et « Prodigieuses créatures », de Tracy Chevalier.

Miracle on the 34th Street : Un livre que tu as réussi à finir par miracle.

Le premier qui me vient à l’esprit c’est « Sur la route », de Kerouac, qui a vraiment été un calvaire pour moi.

The Polar Express : Un livre que tu as lu si vite que tu aimerais qu’il dure toujours.

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de « Carmilla », de Sheridan Le Fanu, et j’aurais adoré qu’il soit bien plus long.

How the Grinch stole Christmas : Si tu volais une série de livres, ce serait lesquels ?

Alors là… joker! Je n’en ai aucune idée.

Frosty the Snowman : Un livre qui a fait fondre ton cœur.

J’en ai déjà parlé, et d’ailleurs il faudrait que je le relise: « Pobby et Dingan » de Ben Rice. J’ai vraiment été marquée par le message qu’il véhicule sur l’enfance.

The Santa Claus : Un livre que tu as lu et tellement apprécié que tu as immédiatement cru au talent de l’auteur.

« Le marin rejeté par la mer » de Mishima. ça a été une vraie révélation livresque.

Le père Noël est passé, les cadeaux prêts à être déballés : Quel livre figure en haut de ta WishList ?

Et bien il y avait « Muse » de Joseph O’Connor. Et comme le Père Noël a été généreux, il est désormais dans ma PAL.

Partage la magie de noël : TAG un Maximum de personne !

Juste ceux qui auront envie de se prêter au jeu.

Premiers achats de Noël

Il y a quelques semaines j’ai repéré une vente privée des éditions Actes Sud sur le net. Noël approchant à grand pas – c’est, incroyable mais vrai, déjà dans un peu plus d’un mois – j’étais au rendez-vous le jour J et j’ai craqué pour quelques jolis albums pour MiniJuin.

Ils sont arrivés en fin de semaine dernière et j’ai dû leur trouver une cachette pour qu’ils patientent jusqu’aux fêtes sans que ma puce ne les découvre.

AS1
Mon choix s’est porté sur des livres dont l’histoire sort un peu des sentiers battus, avec une pincée de poésie et de superbes illustrations.

MiniJuin trouvera donc sous le sapin:

– « La tribu de Malgoumi » de Laurent Gaudé et Frédéric Stehr ( sur la photo ci-dessus ).

– « La foire aux nain » de Vincent Travalec et Sergio Mora ( bon j’avoue, celui-là je l’ai pris aussi pour moi – avec des illustrations de Sergio Mora je ne pouvais pas résister ^^ ).

AS2
– « Chez les lapins » de Corinne Lovera Vitali et Renaud Perrin.

AS3
– « Blanche » d’Anne Cortey, Françoise de Guibert et Nathalie Choux ( je suis archi fan de ses illustrations ).

AS4