Catégorie : Shopping

Premiers achats de Noël

Il y a quelques semaines j’ai repéré une vente privée des éditions Actes Sud sur le net. Noël approchant à grand pas – c’est, incroyable mais vrai, déjà dans un peu plus d’un mois – j’étais au rendez-vous le jour J et j’ai craqué pour quelques jolis albums pour MiniJuin.

Ils sont arrivés en fin de semaine dernière et j’ai dû leur trouver une cachette pour qu’ils patientent jusqu’aux fêtes sans que ma puce ne les découvre.

AS1
Mon choix s’est porté sur des livres dont l’histoire sort un peu des sentiers battus, avec une pincée de poésie et de superbes illustrations.

MiniJuin trouvera donc sous le sapin:

– « La tribu de Malgoumi » de Laurent Gaudé et Frédéric Stehr ( sur la photo ci-dessus ).

– « La foire aux nain » de Vincent Travalec et Sergio Mora ( bon j’avoue, celui-là je l’ai pris aussi pour moi – avec des illustrations de Sergio Mora je ne pouvais pas résister ^^ ).

AS2
– « Chez les lapins » de Corinne Lovera Vitali et Renaud Perrin.

AS3
– « Blanche » d’Anne Cortey, Françoise de Guibert et Nathalie Choux ( je suis archi fan de ses illustrations ).

AS4

 

Publicités

Un dimanche en famille 3

Hier nous avons été pour la première fois à la bibliothèque du village afin d’y inscrire MiniJuin. A la vue de tout ces livres elle était excitée comme une puce et ne savait plus où donner de la tête, c’était trop rigolo à voir.
On est donc rentrés avec 5 livres sous le bras, dont deux sur le thème de la rentrée puisqu’elle entre à l’école en septembre et qu’elle a quelques petites appréhensions.

Aujourd’hui, dans la matinée, nous sommes allés au vide-grenier de la commune voisine ( il nous suffit de traverser un pont pour nous y rendre ). L’année dernière nous y avions déjà trouvé pas mal de petites choses et nous étions bien décidés à chiner de nouveau avec succès cette fois-ci.
Entre deux averses, ou carrément sous la pluie, nous avons donc déniché quelques babioles à vil prix.

Pour ma part j’ai, évidemment, trouvé quelques livres:

« Les nuits fauves » de Cyril Collard.

Le résumé: « Il a trente ans. Il aime les garçons. Et les corps anonymes qui s’emparent de lui dans les rites pervers des nuits fauves. Il aime les filles de passage. Et Laura.
Il est séropositif. Lâcheté ou panique, il ne l’a pas dit à Laura. Il l’a peut-être contaminée. Elle a dix-sept ans et l’aime jusqu’à la folie, usant de tout pour ne pas le perdre: prières, violence, mensonges, chantage.
Ils s’aiment et se déchirent dans un rythme serré de clip vidéo, où défilent les ombres et les lumières de la ville, où le répondeur téléphonique hache les mots de la passion. Avec, soudain, de lentes plages de mémoire.
Menacé de mort, il naît au monde qui l’entoure. Il est vivant… »

1

C’est désormais un classique mais je ne l’ai jamais lu ( ni vu le film d’ailleurs ). Je vais maintenant pouvoir combler cette lacune ( pour 1€ ).

« Scintillation » de John Burnside et « Boire la tasse » de Christophe Langlois.

Le résumé du premier: « Dans un paysage dominé par une usine chimique abandonnée, au milieu de bois empoisonnés, l’Intraville, aux immeubles hantés de bandes d’enfants sauvages, aux adultes malades ou lâches, est devenue un modèle d’enfer contemporain. Année après année, dans l’indifférence générale, des écoliers disparaissent près de la vieille usine. Ils sont considérés par la police comme des fugueurs. Leonard et ses amis vivent là dans un état de terreur latente et de fascination pour la violence. Pourtant Leonard déclare que, si on veut rester en vie, ce qui est difficile dans l’Intraville, il faut aimer quelque chose. Il est plein d’espoir et de passion, il aime les livres et les filles. Il y a dans ce roman tous les ingrédients d’un thriller, mais le lecteur est toujours pris à contrepied par la beauté de l’écriture, par les changements de points de vue et leur ambiguïté, par le raffinement de la réflexion sur la façon de raconter les histoires et les abîmes les plus noirs de la psychologie. On a le souffle coupé, mais on ne sait pas si c’est par le respect et l’admiration ou par la peur. On est terrifié mais aussi touché par la grâce d’un texte littéraire rare. »

Le résumé du second: « Les mers intérieures voient parfois se déchaîner les pires tempêtes. L’heure du thé est souvent celle où l’on entend les histoires les plus terribles. Infusées longtemps, acides et intrigantes, les histoires de Christophe Langlois sont comme des gorgées intenses où le goût du mystère croise celui de l’étrange. Héritier de Buzzati dans un monde moderne qui laisse entrevoir un peu de son antique barbarie, l’auteur de ces quinze histoires a l’art de surnager dans nos apocalypses quotidiennes sans craindre de nous provoquer. Humour noir, écriture au cordeau, imagination débridée sont les ingrédients de ce recueil de nouvelles que vous dégusterez en prenant garde de ne pas mordre la fine tasse qui les contient. »

2

Trouvés au milieu d’un carton remplis de classiques de la SF ( Barjavel, Pratchett, Asimov… ), j’ai flashé sur leur couverture et sur le résumé ( pour 2€ chacun ).

Et puis, pour compléter ma petite collection d’appareils photos vintage, j’ai acheté un Brownie de Kodak au look super sympa ( avec sa sacoche d’origine mais sans son flash – pour 1€ ):

3
MrJuin a trouvé quelques DVD, le jeu Atmosphere ( en DVD – je suis sûre que certains d’entre vous se rappellent de la pub ) et quelques comics.
Et, bien évidemment, nous avons acheté des bricoles à MiniJuin. Pas grand chose en fait, on a été raisonnables, mais parmi elles un petit salon de thé Hello Kitty girly et kawaï à souhait:

4

 

Un petit imprévu

Comme souvent en fin de semaine je suis sortie pour faire le plein de fruits et légumes frais et, au retour, je suis passée devant la bouquinerie de mon village. D’habitude je me contente de jeter un œil à la vitrine puis je poursuis mon chemin mais là une jolie édition de célèbre « Voyage au bout de la nuit » de Céline a attiré mon regard ( il est dans ma wishlist ).

Mais je suis finalement repartie avec un superbe petit coffret des éditions Omnibus contenant 5 classiques ( paru en 2005 – pour 10€ au lieu de 31,50€ neuf ): « La Princesse de Clèves » de Madame de La Fayette, « Les liaisons dangereuses » de Choderlos de Laclos, « Indiana » de Georges Sand, « Bel-Ami » de Maupassant et « Pêcheurs d’Islande » de Pierre Loti ( le seul que j’ai déjà lu – et que j’aime beaucoup ).

                      Coffret1  Coffret2

 

Le couverture est en tissu rouge, le reliure dorée et il y a un joli portrait de l’auteur au début du livre ( ici Pierre Loti ).

                      Coffret3  Coffret4

Un vrai petit trésor! ^^

Numéro 2

Et voilà, le deuxième numéro de Flow est dans les kiosques et chez votre marchand de journaux préférés… et désormais chez moi! ^^

La couverture est très printanière avec toutes ses couleurs vives et ses motifs très nature.

2Flow1

Et le thème général me parle particulièrement.

2Flow2

Comme vous pouvez le lire il renferme un super article sur la talentueuse et mythique Frida Kahlo ( j’ai laissé échappé un petit cri de joie en découvrant ça ).

2Flow3

Les habituels intercalaires sont foisonnant de couleurs, le style des illustrations, plutôt naïf et enfantin, est très sympa et il y a en cadeau deux chouettes stickers ( format A4 ) et un organiseur
( je ne vous montre pas tout histoire de ne pas vous gâcher le plaisir ).

                        2Flow4   2Flow5

Une fois encore les pages sont truffées de pensées positives qui boostent le moral et d’articles qui réveillent la créativité.
Je suis décidément conquise: c’est un magazine qui fait du bien!

 

Enfin!

Après l’avoir aperçu ici et là sur vos blogs et n’avoir lu sur lui que des critiques positives… il est enfin chez moi! ^^

Flow

Et je confirme: c’est vraiment un magazine très sympa. Esthétiquement il est juste parfait! Les couleurs, les matières, la mise en page, les photos… tout est beau, en particulier les fameux intercalaires et le carnet de notes.
Bref, vivement le prochain! 🙂