Bob Verschueren, l’homme qui murmure à l’oreille des arbres

Vendredi dernier, comme tous les vendredis soir ou presque, j’étais sagement installée devant « Silence ça pousse » ( sur France 5 ) quand j’ai découvert l’incroyable travail de Bob Verschueren.
Bob est un artiste belge autodidacte qui, après avoir commencé par la peinture ( sur toile ou en pleine nature – avec les Wind Paintings, réalisées avec le concours du vent ), s’est finalement tourné vers la création d’installations monumentales à partir d’arbres morts ou destinés à être coupés. Il n’hésite pas à se rendre directement en forêt pour trouver les spécimens idéaux et s’adjoint les services de ceux qui y travaillent pour mettre en œuvre ses idées ( souvent le résultat de ses rêves nocturnes ).
Il réfute toute idée de message dans son art, mais y voit une tentative de réponse aux questionnements humains sur le temps, la vie et la mort, le rapport entre l’Homme et la nature ( et ses conséquences )…
Ses œuvres sont donc composées de parties d’arbres et prennent le plus souvent place au cœur de cette nature qui l’inspire ( mais aussi au sein de lieux d’exposition ), qu’il respecte ( les créations s’adaptent au milieu et au terrain, pas l’inverse ) et qui représente un espace de travail sans limite. La notion de cycle est particulièrement présente puisque les installation viennent de la nature et y retourne, soumises aux effets de la course du temps et des éléments. A terme, seules la photo et la mémoire permettent de garder une trace du passage de l’artiste.

Voici quelques exemples de son travail:

1

2

3

4

5

7

6

Plus de photos ici, et le reportage à revoir jusqu’à ce soir.

Publicités

2 réflexions sur “Bob Verschueren, l’homme qui murmure à l’oreille des arbres

  1. Oh c’est rigolo je suis justement allée voir son expo qui a lieu en ce moment juste à côté de chez moi, à Gif sur Yvette. La personne qui nous a fait la visite le décrit comme une personne très douce, très calme et ça se ressent vraiment dans son art je trouve 🙂 je valide !

    J'aime

    1. C’est vrai, son art est serein et en totale adéquation avec le lieu dans lequel il choisit de l’exposer.
      On se pose bien évidemment des questions quand on regarde ses œuvres mais sans pour autant ressentir le besoin de partir en quête d’une réponse, elles se suffisent à elles-mêmes.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s