Jour : 12 mai 2017

Bob Verschueren, l’homme qui murmure à l’oreille des arbres

Vendredi dernier, comme tous les vendredis soir ou presque, j’étais sagement installée devant « Silence ça pousse » ( sur France 5 ) quand j’ai découvert l’incroyable travail de Bob Verschueren.
Bob est un artiste belge autodidacte qui, après avoir commencé par la peinture ( sur toile ou en pleine nature – avec les Wind Paintings, réalisées avec le concours du vent ), s’est finalement tourné vers la création d’installations monumentales à partir d’arbres morts ou destinés à être coupés. Il n’hésite pas à se rendre directement en forêt pour trouver les spécimens idéaux et s’adjoint les services de ceux qui y travaillent pour mettre en œuvre ses idées ( souvent le résultat de ses rêves nocturnes ).
Il réfute toute idée de message dans son art, mais y voit une tentative de réponse aux questionnements humains sur le temps, la vie et la mort, le rapport entre l’Homme et la nature ( et ses conséquences )…
Ses œuvres sont donc composées de parties d’arbres et prennent le plus souvent place au cœur de cette nature qui l’inspire ( mais aussi au sein de lieux d’exposition ), qu’il respecte ( les créations s’adaptent au milieu et au terrain, pas l’inverse ) et qui représente un espace de travail sans limite. La notion de cycle est particulièrement présente puisque les installation viennent de la nature et y retourne, soumises aux effets de la course du temps et des éléments. A terme, seules la photo et la mémoire permettent de garder une trace du passage de l’artiste.

Voici quelques exemples de son travail:

1

2

3

4

5

7

6

Plus de photos ici, et le reportage à revoir jusqu’à ce soir.

Publicités