Mes séries du moment #6

Le moment est venu de faire un petit point sur mes choix sériesques ^^
Comme d’habitude il y en a pour tous les goûts avec du fantastique, de la série d’époque, policière, fantasy ou humoristico-dramatique.

Hemlock Grove, saisons 1 et 2.

( bande annonce visible en cliquant sur l’affiche )

Le pitch: Dans les bois de Hemlock Grove en Pennsylvanie, près de l’aciérie abandonnée de Godfrey, est retrouvé le corps mutilé et sans vie d’une jeune fille. Une chasse à l’homme s’ensuit mais les autorités ne sont pas certaines que ce soit d’un homme dont elles devraient être à la recherche…

J’ai commencé à regarder cette série sur les conseils de l’une d’entre vous ( je ne sais plus qui mais merci ^^ ) et, après la saison 1, j’ai directement enchaîné sur la 2.
Hemlock Grove est un peu un ovni, c’est une série quasiment inclassable. L’action se déroule dans une petite ville américaine qui, au premier abord, semble on ne peut plus classique en dehors d’un détail: l’immense tour moderne qui se détache et domine dans le paysage. Elle appartient à LA grande famille du coin, les Godfrey, et, comme eux, renferme bien des secrets.
L’équilibre tranquille de la ville est mis en péril par le meurtre sauvage d’une adolescente, et, dans ce contexte difficile, le retour soudain de la famille Rumancek – composée en tout et pour tout de Peter et de sa mère – cristallise les soupçons et les craintes des habitants
L’atmosphère de cette série est vraiment unique, de même que son scénario porté par d’excellents acteurs ( dont le petit dernier de la famille Skarsgard, Billy, et la flippante Famke Janssen ). Il est important de dire qu’elle est produite par Eli Roth, un des maîtres de l’horreur de ces dernières années. A réserver aux fans de fantastique qui ne sont pas contre quelques scènes gores de temps en temps donc!

Downton Abbey, saisons 1 à 6.

( bande annonce visible en cliquant sur l’affiche )

Le pitch: Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une position délicate, les trois descendantes ne pouvant prétendre au titre de Lord Grantham. Or, le titre, le domaine et la fortune de la famille sont indissociables. Matthew Crawley, nouveau successeur et lointain cousin, arrive à Downton Abbey. Il y découvre un style de vie nouveau, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs.

Alors… je suppose que vous êtes nombreux à avoir jeté un œil à cette incontournable série ou, comme moi, à avoir dévoré les 6 saisons d’un trait, donc je ne vous apprendrai pas grand chose.
C’est clairement LA série d’époque de la décennie – voire même plus! -, et si elle a si bien marché c’est que, d’une part, les décors et costumes ont été particulièrement soignés et, de l’autre, que chacun des personnages qui évoluent au fil des saisons est unique en son genre et a une histoire et une personnalité extrêmement fouillées.
On s’attache très vite aussi bien aux membres de la famille qui, sous des dessous de superficialité et, pour certains, de dureté, se révèlent profondément humains, qu’aux nombreux domestiques qui, tout en vouant leur existence au bien-être de leurs maîtres, ont leur propre vie faite de joies et de peines.
Bien évidemment, mention spéciale au couple Bates qui est, pour moi, le pivot central de toute la maisonnée.
Inutile de vous dire que j’ai versé ma petite larme lors du dernier épisode ^^

Ripper Street, saison 1 ( en cours ).

( bande annonce visible en cliquant sur l’affiche )

Le pitch: En avril 1889, six mois après la disparition de Jack l’éventreur, l’est de Londres commence à retrouver un semblant de paix inespérée après le règne de l’impitoyable tueur. Une bouffée d’oxygène pour les hommes de la Division H, le district de police chargé de maintenir l’ordre dans le chaos de Whitechapel. L’équipe est composée de l’inspecteur Edmund Reid, un brillant enquêteur hanté par une tragique erreur du passé, et de ses fidèles camarades, le sergent Bennett Drake et le capitaine Homer Jackson. Ensemble, ils vont tenter de maintenir la justice dans cette époque troublée.

J’ai jeté mon dévolu sur cette série parce qu’elle se déroule à la fin du XIXe siècle – période que j’adore – et parce que l’ombre de Jack l’Éventreur plane sur son scénario.
L’action se déroule à Londres, dans le désormais célèbre quartier de Whitechapel, encore traumatisé par les œuvres de l’énigmatique et volatile serial killer. La pauvreté est partout dans les rues, la peur aussi, et les hommes de l’inspecteur Reid ont fort à faire pour résoudre les meurtres qui sont commis sur le pas de leur porte et apaiser les craintes des habitants, épuisés par la sombre période qu’ils viennent de vivre.
Reid, personnage au fort caractère mais à l’âme torturée ( interprété par LE Mr Darcy, Matthew MacFadyen ), est aidé dans sa tâche par Drake, second dur au mal et prompt à faire pleuvoir les coups, et par Jackson, un Yankie exubérant au passé trouble, propulsé médecin légiste du jour au lendemain.
Cette série à l’atmosphère assez sombre apporte un souffle nouveau au genre policier. D’une, à cause de l’époque dans laquelle elle s’inscrit, de deux, parce que les scénaristes ont évité l’écueil de la facilité et du déjà-vu lors de l’écriture des épisodes. Chaque enquête est en effet unique et particulièrement bien écrite; à aucun moment je n’ai soupiré en me disant « c’est bon, je sais qui a fait le coup ». Sans compter que chaque personnage est bien travaillé et que des détails de leur vie privée sont distillés habilement dans chaque épisode ( juste assez pour éveiller notre intérêt mais pas trop afin d’éviter de dévoiler trop vite l’envers du décor ).
Le seul point négatif que je trouve à Ripper Street, c’est peut-être un certain manque de rythme, causé en partie par la durée – trop longue à mon goût – des épisodes ( une cinquantaine de minutes ).

Les chroniques de Shannara, saison 1.

( bande annonce visible en cliquant sur l’affiche )

Le pitch: Des millions d’années après l’extinction de la civilisation que nous connaissons, les Quatre Terres sont menacées par la mort imminente de l’Arbre protecteur Ellcrys qui renferme des forces terribles et obscures. A chaque feuille tombée, les démons se réveillent de l’au-delà. La princesse Amberle, le demi-elfe Wil et la solitaire Eretria commencent alors leur quête contre les forces du Mal. Ils sont guidés dans ce combat par le druide Allanon, lequel maîtrise la magie…

J’ai découvert cette série par hasard lors de sa programmation sur France 4 il y a quelques mois. Je n’avais jamais entendu parler de la série de livres dont elle est adaptée et j’ai donc découvert l’histoire sur le tas.
Dans un royaume elfique, l’Arbre protecteur, l’Ellcrys, semble atteint d’un mal mystérieux et tous craignent le pire. De retour alors que tous le croyaient mort, Allanon, un puissant druide, révèle au Roi que lorsque toutes les feuilles de l’arbre seront tombées, les démons seront libres d’envahir à nouveau les Quatre Terres. Amberle, princesse en titre du royaume, est élue par l’Ellcrys pour mener une quête destinée à le sauver et à faire perdurer la paix. Elle quitte donc le palais aux côtés d’Allanon, de Wil, mi humain mi elfe, et d’Eretria, jusque là plus habituée à voler qu’à aider son prochain.
Autant vous dire que dés le premier épisode j’ai pris peur! La réalisation laisse un peu à désirer, notamment à cause d’effets spéciaux  et de décors low cost, et l’histoire rappelle en tous points celle du Seigneur des Anneaux. Mais une fois passée la surprise, je dois avouer que j’y ai pris goût et que j’ai suivi avec plaisir les débuts des aventures de cette joyeuse troupe. Les acteurs sont plutôt convaincants – Manu Bennett est excellent en Allanon -, les paysages des prises de vues en extérieur magnifiques, et l’histoire malgré tout prenante ( surtout à partir du moment où l’on comprend que les Quatre Terres sont en fait ce qu’il reste de notre monde après qu’une catastrophe soit survenue ).

Casual, saisons 1 et 2 ( en cours ).

( bande annonce visible en cliquant sur l’affiche )

Le pitch: Alex Cole, célibataire endurci, et sa sœur, Valerie, fraîchement divorcée, s’entraident pour réussir à séduire.

Je suis tombée sur cette série grâce à un article aperçu par hasard sur le net. La critique du journaliste était dithyrambique et je me suis dit qu’il fallait que je jette un coup d’œil pour me faire mon propre avis.
Et bien, après avoir visionné la saison 1 en quelques jours, et avoir sérieusement entamé la 2 ( qui est en cours de diffusion ), je ne peux dire qu’une chose: c’est une petite pépite!
Alex, co-créateur d’un site de rencontre à succès, semble complètement remis de la dépression qui l’a terrassé il y a peu. Il vit avec sa sœur aînée Valerie, une psy fraîchement divorcée qui hésite à se remettre sur le marché de l’amour, et sa fille Laura, ado bien dans son corps et dans sa tête à la personnalité affirmée. Ils sont tous les trois extrêmement proches les uns des autres et se confient absolument tout, sans aucune retenue. Frère et sœur s’épaulent dans leur quête de l’amour – ou simplement du plan cul idéal -, et mère et oncle aident Laura dans son quotidien d’ado pas toujours si rose ça.
Cette série ne ressemble à aucune autre et c’est tant mieux. L’histoire est simple en soi, mais son traitement est fait tout en finesse, humour et intelligence. Le propos est à la fois léger et profond, drôle et sérieux, et les personnages, bancals et donc terriblement humains, sont interprétés avec une justesse incroyable par de super acteurs ( Frances Conroy, entre autres, est à la fois désopilante et irritante dans son rôle de mère/grand-mère baba cool ).
Casual est produite et co-réalisée par Jason Reitman, le réalisateur de « Juno », ceci explique sûrement cela.

Outlander, saison 2 ( en cours ).

( bande annonce visible en cliquant sur l’affiche )

Le pitch: Les aventures de Claire, une infirmière de guerre mariée qui se retrouve accidentellement propulsée en pleine campagne écossaise de 1743. Elle se retrouve alors mêlée à des histoires de propriétés et d’espionnage qui la poussent à prendre la fuite et menacent sa vie. Elle est alors forcée d’épouser Jamie, un jeune guerrier écossais passionné qui s’enflamme pour elle et la conduit à être déchirée entre fidélité et désir, étant partagée entre deux hommes dramatiquement opposés et deux vies irréconciliables.

Bon, là aussi, je pense que beaucoup d’entre vous ont déjà vu cette série ou, le cas échéant, lu la série de livres dont elle est l’adaptation.
Dans cette 2e saison, Claire et Jamie arrivent en France et s’installent à Paris avec pour objectif d’empêcher la révolte des Jacobites, espérant ainsi éviter la terrible défaite de la bataille de Culloden.
Claire, enceinte, se lie d’amitié avec Maître Raymond qui, sous des airs innocents d’apothicaire, se révèle être un utile adepte des sciences occultes. Jamie, de son côté, se rapproche de Charles Stuart, dont le père revendique le trône d’Angleterre.
Tous deux s’impliquent sans réserve dans l’espoir de sauver l’Écosse et ses traditions ancestrales.
Autant la saison 1 était celle de la découverte et de toutes les surprises, autant cette saison 2 est celle de la débauche de costumes tous plus incroyables les uns que les autres, et d’évènements plus personnels. Et, petite originalité, les épisodes sont émaillés de quelques sauts dans le futur. Personnellement je trouve que ça gâche un peu le suspens mais bon, c’est un choix de réalisation ( et peut-être aussi d’écriture, je ne sais pas ) comme un autre.
Quoiqu’il en soit c’est toujours aussi prenant et le séjour des amoureux à Paris nous en met plein les yeux!

Forever, saison 1.

( bande annonce visible en cliquant sur l’affiche )

Le pitch: Le Dr Henry Morgan, un médecin légiste discret mais brillant, étudie la mort pour une raison bien précise : il est immortel. Depuis deux siècles, il parcourt le monde et cherche un remède à sa condition qu’il considère comme une malédiction, aidé par un son meilleur ami, un vieux chauffeur de taxi roublard. Après un accident de métro au cours duquel il a (encore) perdu la vie, il fait la rencontre de la détective Jo Martinez, une veuve au caractère bien trempé avec qui, il ne va pas tarder à faire équipe pour résoudre d’épineuses affaires criminelles…

J’avais commencé à regarder cette série l’année dernière, lors de sa première diffusion sur TF1, puis j’avais abandonné en apprenant qu’elle était annulée dés la première saison. Lorsque j’ai vu qu’elle était rediffusée cet été, je me suis dit que c’était l’occasion de regarder la première et unique saison dans sa totalité.
C’est en apparence une série policière classique, où l’inspecteur en charge des dossiers s’allie avec un médecin légiste de génie et un peu fantasque, mais dans Forever, le fameux médecin légiste est aussi immortel. Le Dr Morgan est en effet vivant depuis plus de 200 ans et il cherche par tous les moyens à comprendre pourquoi, à chaque fois qu’il est censé mourir, il « ressuscite » nu comme un vers dans l’Hudson. Et comme si ce léger soucis ne suffisait pas, un certain Adam aux airs de psychopathe déboule dans sa vie et met en danger son secret.
L’aspect classique et déjà-vu de la partie policière de l’histoire est un peu lassante, mais l’originalité du scénario quant au Dr Morgan apporte un agréable vent de fraîcheur. Malheureusement, l’écriture n’exploite pas le filon à fond et certains épisodes passent complètement sous silence l’intrusion de l’énigmatique Adam dans la vie du personnage principal alors que c’est justement ce qui donne de l’intérêt à cette série. La fin, précipité pour raison d’annulation et bien qu’elle apporte des réponses à toutes les questions, m’a elle aussi laissée un peu sur ma faim.
C’est clairement une série qui aurait mérité d’être mieux pensée pour être plus aboutie.

Et vous, quoi de neuf?

Enregistrer

Publicités

10 réflexions sur “Mes séries du moment #6

  1. Ah Downton Abbey qu’est-ce qu’on à pu aimer cette série avec ma maman ! Des épisodes tous les dimanches après midi durant l’hiver =) Outlander, je suis en train e lire le premier tome mais je dois dire que même si l’histoire me plaît, je m’attendais à mieux pour l’instant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s