Déception

« Le dégoût de la banalité et du plagiat peut avoir une conséquence fâcheuse; il risque de vous ôter le goût à vos propres idées, quand vous les voyez reprises et défendues par d’autres. »

( Henri Frédéric Amiel )

 

Quelle ne fut pas ma surprise ce matin, en parcourant la chronique d’une blogueuse sur un livre à propos duquel j’ai moi-même rédigé un article en fin d’année dernière, de retrouver, mot pour mot, mes propres phrases!
Alors oui, je sais que du moment que l’on publie des propos/photos sur internet ils se retrouvent à la merci de tous, oui, mais je m’attendais à plus de respect de mon travail de la part de quelqu’un qui a la même activité et, ce n’est pas rien, le même amour des livres.
Là je suis juste déçue, vraiment, et dégoûtée.

Il s’agit en plus d’un de mes articles les plus personnels, un de mes commentaires de lecture que j’estime être particulièrement réussi ( ça ne m’arrive pas souvent ).
Je sais qu’en lisant les blogs des autres on peu être influencé, je le comprends aisément – c’est d’ailleurs pour ça que j’évite de lire les chroniques littéraires des autres juste avant de rédiger les miennes-, mais de là à reprendre des passages complets de leurs écrits!

J’ai évidemment envoyé un mail à l’intéressée, me suis désabonnée par là même occasion de sa page Instagram, et j’ose espérer qu’elle répondra positivement à ma demande de supprimer les passages de sa chronique qui m’appartiennent.

Inutile de vous dire que je m’interroge sur l’intérêt de poursuivre ce que je faisais jusque là dans de telles conditions…

Edit: ici la capture d’écran du texte. Tout ce qui est en rouge vient directement de mon article.

Edit²: pas de réponse à mon mail mais l’article a apparemment été retiré, ce qui est une bonne chose.
Inutile de vous dire que je vais garder un œil ouvert désormais!

 

Publicités

38 réflexions sur “Déception

  1. C’est vrai que c’est un peu abusé ! J’arrive à comprendre qu’on s’inspire, moi-même, quand je termine un livre, et que mon plan d’article est fait, je file voire d’autres chroniques autant positives que négatives, puisque comme tu le sais, je mets toujours des critiques positives quand un livre m’a déçu – par principe. Parfois, on se laisse imprégner par l’avis de quelqu’un – avec qui on a le même, de base (sinon c’est encore plus grave) et leur talent d’écriture exprime mieux que ce que nous faisons nous. Mais n’est-il pas préférable de citer, plutôt que de faire un copié/collé? S’autant plus que c’est un peu risqué, pour preuve, tu l’as vu. Pour preuve, d’autres peuvent le voir. Et ensuite, quel est le but de faire un blog si tu prends tout chez les autres? « Tu » ne t’exprimes pas.
    Personnellement, ça m’est arrivé, mais avec mon précédent site où j’affichais mes textes, et je confirme ce que tu dis, quand tu écris quelque chose d’extrêmement personnel, sur lequel tu as énormément travaillé, et que tu le retrouves ailleurs, qu’on se l’approprie, c’est une sensation étrange, très étrange. Je suis passée de la colère à la tristesse, puis par la compréhension. Pourquoi? parce que forcément j’ai écrit à la dite personne.
    En un sens, je me dis que ce n’est pas grave, ce n’est pas grave parce que comme tu dis, c’est personnel… donc l’imposture peut vite se voir, surtout quand c’est à l’écrit. Nous avons tous nos manières d’écrire, de composer nos chroniques, ou un ton, et je pense que tôt ou tard, ça se sait, ou ça se voit J’ose le croire. Mais une fois confronté à ça… quand tu as été plagiée, que tu lis d’autres chroniques, que tu écris, la pensée sur le syndrome de l’imposture n’est jamais loin : a quel point me suis-je laissée imprégnée? Dois-je lire les chroniques qu’après? c’est complicado les mikado !
    (ceci est un roman)

    J'aime

    1. Compliqué en effet.
      Mais comme je le disais hier à l’une d’entre vous, entre l’influence et le copié/collé il y a une sacrée marge. Et là, quand je compare son texte et le mien, le doute n’est pas permis, ce sont bien mes mots!
      Et quand la personne te répond ( parce qu’elle l’a finalement fait ) qu’il lui arrive effectivement de se laisser influencer, notamment parce qu’elle fonctionne « comme une éponge », et qu’elle enfonce le clou en te disant qu’il lui est arrivé la même chose ( à savoir retrouver ses mots chez d’autres blogueurs ), que veux-tu répondre? Moi je vois deux solutions: soit tu lâches l’affaire parce que tu vois bien que l’intéressée ne fais que peu de cas de ce qu’elle t’a fait, soit tu lui rentres dedans en laissant la courtoisie de côté et tu lui expliques que non, là ce n’est pas juste de l’influence mais bien un putain de plagiat! ( désolée pour le gros mot ^^ ). Personnellement, pour ma tranquillité d’esprit, j’ai choisi la première solution.

      J'aime

      1. ( au début, lorsque je m’en suis aperçue, je me suis même demandé si ce n’était pas moi qui exagérais parce que certaines d’entre vous avaient lu son texte, laissé un commentaire et, visiblement, n’avaient rien remarqué. Puis je me suis dit que c’était assez normal vu que ce ne sont pas vos mots… )

        J'aime

      2. ahah ! Ne sois pas désolée pour le gros mot, va !
        Je suis d’accord avec toi à 100%, il y a une différence entre le plagiat et l’influence (c’est ce que j’essayais de démontrer), et son excuse n’est pas recevable… puisque à mon sens, ça aurait dû avoir l’effet inverse.
        En tout cas, je confirme, tu as eu les bonnes réactions; la première, de le lui signaler, la seconde lâcher l’affaire. Puis avec le recul tu souriras en te disant « merde, j’ai trop de TALENT les gars » ! L’humour, ça aide. 😉

        J'aime

  2. Mince alors! J’ai du mal à comprendre ce qui peut pousser à ce genre de comportement puéril et stupide. Je partage ta déception, et j’espère que ça ne remet pas en question ton envie de partager tes lectures et ressentis avec nous.

    J'aime

  3. Je pense que j’aurais également été plus que dégoutée également ! Je me souviens avoir lu un avis d’une blogueuse qui reprenait non pas les mêmes phrases que les miennes mais elles étaient très similaires dans un article et je m’étais sentie vraiment mal, surtout pour elle, c’est complètement idiot et cela voulait dire qu’elle n’avait pas d’avis propre. Ce genre de personne me font vraiment pitié, c’est triste d’en arriver jusque là !

    J'aime

    1. Oui, c’est vrai que c’est plus triste qu’autre chose. Je n’arrive toujours pas à comprendre…
      De la part d’une toute nouvelle blogueuse à la limite, je pourrais lui trouver des excuses ( et encore ), mais de la part d’une blogueuse installée, suivie par pas mal de monde ( plus de 1000 followers sur Instagram ), là non, je ne comprends vraiment pas.

      Aimé par 1 personne

  4. Je trouve ça ridicule de copier d’autres blogueurs quand on clame que l’avis donné sur le blog est le notre… Si on copie l’avis des autres alors cela n’a plus aucun sens …
    Restons positifs cela n’arrive pas tant que ça !
    Pour ma part, on m’a déjà demandé si on pouvait reprendre certaines choses de mes articles pour un autre blog… Au moins a-t-on eu le courage de demander :’) j’étais déjà très étonnée je dois l’avouer haha

    J'aime

  5. AH oui ? C’est possible ?? C’est désolant et pas très moral tout ça… Heureusement que la personne a retiré l’article; c’est une petite consolation et une petite prise de conscience de sa part… ce qui est un bon début !
    Soyons positifs et positives !
    Bien amicalement.

    J'aime

    1. Prise de conscience forcée en l’occurrence! 😀

      Mais oui, restons positifs, j’ose espérer que ce genre de déconvenue n’arrive pas si souvent que ça.

      J'aime

  6. Malheureusement, c’est une chose assez répandue. Je comprends ton agacement. Ecrire une chronique qui arrive à retranscrire mes émotions, notre ressenti n’est pas une chose aisée mais ce qui est intéressant c’est que chacun à un avis different. Je ne vois donc pas du tout l’intérêt de recopier un article lu sur un autre blog. Si une lecture n’inspire pas, on peut très bien ne rien publié. Il n’y a aucune obligation, on n’est pas à l’école.

    J'aime

    1. En effet. Il m’est d’ailleurs arrivé de ne pas écrire de chronique pour un livre parce que je n’avais rien à en dire ou que je ne savais pas comment le faire. ça ne me plaît pas forcément mais je préfère ça à livrer un article vide de sens.
      Comme je le disais, on met une part de soi dans son blog, donc si on commence à piocher chez les uns et les autres ça n’a plus aucun intérêt.

      J'aime

  7. Quelle horreur :O Encore tu as eu de la chance, dans un sens, de tomber dessus. Je comprends ton sentiment, j’aurais aussi beaucoup de mal si ce genre de chose m’arrivait.

    J'aime

    1. En effet, j’aurais pu passer complètement à côté. Mais il se trouve que je suivais cette personne sur Instagram et que, comble de l’ironie, lorsqu’elle avait indiqué qu’elle était en train de lire ledit roman, je lui avais souhaité qu’elle l’apprécie autant que moi.
      C’est parce que j’ai eu un nouveau commentaire sur ma chronique ce matin que j’ai eu l’idée d’aller voir sur Livraddict qui d’autre en avait posté ( jusqu’à il y a peu j’étais la seule ). Et là… horreur! Mes mots dans l’article d’une autre!!!

      J'aime

  8. Ce n’est pas normal en effet. Être influencée oui, citer un texte que l’on a apprécié oui. Mais plagier, voler, s’approprier le travail de quelqu’un d’autres non ce n’est pas bien. Pire c’est malhonnête. Je ne trouve pas les mots tant je suis également déçue et affligé par ce genre d’action.
    J’espère que tu pourras récupèrer ton texte et le retrait de l’autre !
    De tout coeur avec toi, prête au combat s’il le faut ! Défendons nos mots !

    J'aime

    1. On va rester calme pour l’instant! 😀

      J’attends sa réponse à mon mail, si elle a le courage de le faire, et si elle remanie son article en effaçant les passages qui me reviennent ça ira. Sinon je publierai le nom de son blog ici, histoire que ça lui fasse passer l’envie de recommencer.

      Aimé par 1 personne

        1. Tu sais, à 33 ans je n’ai plus aucun goût pour les petites guéguerres de cour d’école.
          Il y a un moment où il faut assumer ses actes et reconnaître que l’on s’est planté, qu’on a fait un mauvais choix. C’est justement ce qui fait de nous des êtres responsables et plus des enfants.

          Je ne vois pas l’intérêt de l’afficher publiquement, ce serait plus méchant qu’autre chose, mais si elle fait la morte j’y serais bien obligée. Je ne voudrais pas que cette façon de faire devienne une habitude et qu’elle aille piocher chez les autres.

          ( bon, là, elle a apparemment retiré l’article concerné )

          Aimé par 1 personne

          1. Je ne suis pas loin de ton âge et soyons clair je ne suis pas sur que cela à voir vraiment avec nos âges mais plius avec les différents caractères.
            Je ne suis plus une enfant et je n’aurais pas l’impression d’agir comme tel mais je sais que j’aurais été plus vigoureuse. Car justement à mes yeux ce ne sont que des gamins pour faire cela. Je me souviens quand les étudiants plagiaient leurs devoirs par feignantise. Ici ce n’est pas de la feignantise car on est sur des blogs personnels. C’est à dire que personne ne nous force ni à lire, ni à écrire sur le sujet d’où mon énervement !
            Après je ne pense pas qu’une lapidation sur la place publique soit utile non plus, mais je me connais et je pense que je me serais un peu plus énervée que toi ! ^^
            C’est pourquoi j’admire ta façon de faire.
            Et cela n’a rien à voir avec l’âge car à 60 ans mon père ne sait toujours pas calmé donc …. 😉

            J'aime

            1. Oui, tu as raison ^^

              Je lui ai quand même renvoyé un mail pour préciser ma façon de penser, notamment sur le fait que ce que les gens attendent d’un blogueur c’est qu’il mette de lui-même dans ses publications. D’où l’inutilité de copié le contenu des uns ou des autres. Un blog c’est personnel, intime même d’une certaine façon, on y met de soi, de ses passion, de sa vie…

              Bref, espérons que ce soit ma première et dernière déconvenue en la matière 🙂

              Aimé par 1 personne

  9. j’avoue que je trouve cela assez inadmissible !! je suis comme toi, je ne lis quasi pas les critiques d’un livre que je lis pour ne pas être influencée, même si parfois c’est une même critique qui me donne envie de le lire, mais je ne m’en souviens plus en détails, quand je lis moi même le livre… et donc quand je fais ma critique, je fais le vide des autres critiques….
    il faut continuer ce que tu fais avec honnêteté et passion, et j’espère que cette personne reconnaîtra les faits et ne le refera plus jamais… on peut r^ver ! 🙂

    J'aime

    1. Elle ne peut que se reconnaître vu que je lui ai envoyé un mail en bonne et due forme! Et encore je suis restée courtoise…

      Je ne vois pas l’intérêt de la chose personnellement; il me semble qu’une chronique littéraire ne vaut que si on l’a écrite selon son propre ressenti et avec ses propres mots. Sinon à quoi bon? Écrire pour écrire? Remplir du vide?
      ça me laisse perplexe.

      Aimé par 1 personne

  10. Ah bon??? Ohh ça ne m’est jamais arrivé mais ça ne doit effectivement pas du tout faire plaisir… Est-ce qu’on peut avoir le nom de l’intéressée histoire de savoir à quoi s’en tenir? Parce que ce n’est pas le genre de blogs que j’ai envie de suivre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s