Ravitaillement #13

Et oui, encore un article de ravitaillement livresque ( et pas que ), on ne m’arrête plus! ^^
Ma PAL semble grossir de jour en jour et je n’ose penser au temps qu’il va me falloir pour lire tout ça. Heureusement ce n’est que du plaisir.

Au programme donc, et en premier lieu, mes achats en vente privée chez Albin Michel que j’ai reçus le 24:

– « La pluie, les garçons et autres choses mystérieuses » de Susane Colasanti.

La pluie

Le résumé: « Après sa rupture avec un garçon qu’elle aime toujours, Rhiannon est dévastée. Nicole, elle, n’est pas sûre de comprendre pourquoi elle a quitté son petit ami réputé parfait, quels fantômes de son passé l’empêchent d’être heureuse ? James en a assez de jouer le rôle du meilleur ami de Rhiannon, qu’il aime en secret. En une semaine, ces trois adolescents sur le fil vont voir leur vie bouleversée, à travers les hauts et les bas de l’amour, de l’amitié et de ce qui se cache parfois entre les deux. »

Il s’agit d’un roman jeunesse, de la collection « Wiz », sur l’adolescence – période perturbante s’il en est. La parole est donnée tour à tour à chacun des 3 personnages principaux.

– « Jade, fille de l’eau » de Nina Blazon.

Jade

Le résumé: « Jade vit dans une ville commandée de main de fer par la redoutable Lady Mar. La souveraine, qui semble terrifiée par l’eau, a déclaré la guerre aux Echos, des créatures aquatiques aux pouvoirs étranges. Jade qui dissimule qu’elle est à moitié Echo oublie le danger quand un nouveau venu arrive en ville : Faune, qui l’attire irrésistiblement. Mais Faune est un chasseur d’Echo qui a grandi dans la haine de ce peuple inconnu. Voilà Jade amoureuse de celui qui pourrait bien la tuer. »

Encore un roman jeunesse, toujours de la collection « Wiz », mais dépeignant cette fois un univers fantastique où une jeune fille doit faire fasse à son destin. Le tout saupoudré d’un peu de romance ( pas trop j’espère ).
La couverture est sublime et j’ai hâte de voir si le récit est à la hauteur.

– « Cœur volé » de Lauren Kelly ( aka Joyce Carol Oates ).

Coeur

Le résumé: « Après avoir lu son premier roman, Elmore Leonard, le grand maître américain du polar, l’auteur culte de Tarantino, nous avait prévenus. Il avait raison. Derrière Lauren Kelly se cache en effet Joyce Carol Oates. Dans son nouveau roman, Coeur volé, portrait d’une jeune femme entraînée par ses obsessions jusqu’aux limites de la folie, on retrouve l’écriture magistrale et l’univers hypnotique de l’immense romancière. Un suspense troublant jusqu’à l’envoûtement. »

Le fait qu’il s’agisse d’un roman de Joyce Carol Oates a évidemment éveillé mon intérêt, le résumé plutôt laconique aussi. ça a l’air, comme souvent avec l’auteure, d’être une lecture intense; j’espère ne pas être déçue.

 

Pour poursuivre, et finir, mes cadeaux de Noël, découverts avec joie au matin du 25:

– « Muse » de Joseph O’Connor.

Muse

Le résumé: « Pauvre, sensuelle, et rebelle à toute autorité, Molly Allgood fut la muse de l’un des plus grands dramaturges irlandais, Synge. C’était en 1907, dans un Dublin bruissant de rumeurs et étouffé par le poids des conventions. Cinquante ans plus tard, l’ancienne actrice hante les rues londoniennes. Peu à peu, les souvenirs resurgissent, comme l’amour et le désir pour celui qui ne l’aura jamais quittée… »

J’avais envie de continuer à découvrir l’œuvre de l’auteur Irlandais Joseph O’Connor, dont j’avais beaucoup aimé « Inishowen », et ce titre s’est imposé de lui-même. Une héroïne portant le prénom de ma fille, je ne pouvais pas ne pas succomber ^^

– « Prodigieuses créatures » de Tracy Chevalier.

Prodigieuses

Le résumé: «  »La foudre m’a frappée toute ma vie. Mais une seule fois pour de vrai ». Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces prodigieuses créatures qui remettent en question les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d’un milieu modeste se heurte à la communauté scientifique, exclusivement composée d’hommes. Elle trouve une alliée inattendue en Elizabeth Philpot, vieille fille intelligente et acerbe qui l’accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double de rivalité, elle reste, face à l’hostilité générale, leur meilleure arme. Avec une finesse qui rappelle Jane Austen, Tracy Chevalier raconte, dans Prodigieuses créatures, l’histoire d’une femme qui, bravant sa condition et sa classe sociale, fait l’une des plus grandes découvertes du XIXe siècle. »

Là aussi je voulais approfondir l’œuvre de l’auteure, j’avais adoré « La dernière fugitive » et ce récit inspiré d’un personnage réel qui a marqué son temps, Mary Anning, me faisait de l’œil depuis un moment.
Et puis c’est une bonne excuse pour assouvir un peu plus ma passion du XIXe siècle.

– « Et devant moi le monde » de Joyce Maynard.

Et devant moi

Le résumé: « En 1972, le New York Times Magazine publie l’article d’une étudiante, Joyce Maynard, sur sa génération. Succès. La jeune femme est repérée par J.D. Salinger, de trente-cinq ans son aîné. Séduite par l’auteur énigmatique de L’Attrape-coeur, elle s’enferme avec lui dans une relation aussi brève que destructrice. Vingt-cinq ans après, celle qui est devenue écrivain tente d’exorciser son histoire.« 

J’ai en premier lieu été attirée par le titre, puis par l’évocation de Salinger. J’ai découvert cet auteur par le biais de Nicola Sirkis, le leader du groupe Indochine ( qui est archi fan ), et j’ai beaucoup aimé son style et son univers ( j’ai bien sûr « L’Attrape-coeurs » dans ma bibliothèque, mais aussi « Franny et Zooey » et « Un jour rêvé pour le poisson-banane – et autres nouvelles » ). L’idée d’en découvrir un peu plus à son sujet, sur celui qu’il était en privé, m’a du coup séduite.

– « Le ravissement de Lol V.Stein » de Marguerite Duras.

Le ravissement

Le résumé: « L’histoire de Lol Valérie Stein commence au moment précis où les dernières venues franchissent la porte de la salle de bal du casino municipal de T. Beach. Elle se poursuit jusqu’à l’aurore qui trouve Lol V. Stein profondément changée. Une fois le bal terminé, la nuit finie, une fois rassurés les proches de Lol V. Stein sur son état, cette histoire s’éteint, sommeille, semblerait-il durant dix ans. Lol Stein se marie, quitte sa ville natale, S. Tahla, a des enfants, paraît confiante dans le déroulement de sa vie et se montre heureuse, gaie. Après la période de dix ans la séparant maintenant de la nuit du bal, Lol V. Stein revient habiter à S. Tahla où une situation est offerte à son mari. Elle y retrouve une amie d’enfance qu’elle avait oubliée, Tatiana Karl, celle qui tout au long de la nuit du bal de T. Beach était restée auprès d’elle, ce qu’elle avait également oublié. L’histoire de Lol V. Stein reprend alors pour durer quelques semaines. »

Je n’ai jamais rien lu de cette auteure ( oui, je sais… ), donc ce sera une première. Je n’avais pas envie de commencer par l’un de ses titres les plus connus et ce court roman, assez énigmatique, a attisé ma curiosité.

– « Les vies multiples d’Amory Clay » de William Boyd.

Les vies

Le résumé: « Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la très jeune Amory Clay se voit offrir par son oncle Greville un appareil photo et quelques conseils rudimentaires pour s’en servir. Elle ignore alors que c’est le déclencheur d’une passion qui façonnera irrévocablement sa vie future.
Un bref apprentissage dans un studio et des portraits de la bonne société laissent Amory sur sa faim. Sa quête de vie, d’amour et d’expression artistique l’emporte bientôt dans un parcours audacieux et trépidant, du Berlin interlope des années vingt au New York des années trente, de Londres secoué par les émeutes des Chemises noires à la France occupée et au théâtre des opérations militaires, où elle devient l’une des premières femmes photo reporters de guerre. Sa soif d’expériences entraîne Amory vers d’autres conflits, des amants, un mari, des enfants, tandis qu’elle continue à poursuivre ses rêves, à combattre ses démons. »

Récemment paru, avec la photographie comme sujet principal et l’incroyable destin d’une femme en quête de liberté, je n’ai pas longtemps hésité. Il a déjà reçu de nombreuses excellentes critiques et j’ai hâte de me faire mon propre avis.

– « Un éclat de givre » de Estelle Faye.

Un éclat

Le résumé: « Un siècle après l’Apocalypse. La Terre est un désert stérile, où seules quelques capitales ont survécu. Dont Paris. Paris devenue ville-monstre, surpeuplée, foisonnante, étouffante, étrange et fantasmagorique. Ville-labyrinthe où de nouvelles Cours des Miracles côtoient les immeubles de l’Ancien Monde. Ville-sortilège où des hybrides sirènes nagent dans la piscine Molitor, où les jardins dénaturés dévorent parfois le promeneur imprudent et où, par les étés de canicule, résonne le chant des grillons morts. Là vit Chet, vingt-trois ans. Chet chante du jazz dans les caves, enquille les histoires d’amour foireuses, et les jobs plus ou moins légaux, pour boucler des fins de mois difficiles. Aussi, quand un beau gosse aux yeux fauves lui propose une mission bien payée, il accepte sans trop de difficultés. Sans se douter que cette quête va l’entraîner plus loin qu’il n’est jamais allé, et lier son sort à celui de la ville, bien plus qu’il ne l’aurait cru. »

Déjà, la couverture est magnifique, ensuite, l’avis de l’un d’entre vous ( enfin « l’une » plus précisément, mais je ne sais plus exactement qui – désolée ^^ ) m’a convaincue de tenter l’aventure. L’idée d’un univers connu revisité à la sauce magique, avec un côté sombre, a définitivement fait penché la balance.

 

Et, en dehors des livres, j’ai aussi reçu ( de la part de MrJuin ) le nouvel album d’Adèle, « 25 », et le DVD live de la dernière tournée d’Indochine, « Black City Concerts ».

Musique

 

De quoi m’occuper pour un moment donc! 😀

Publicités

17 réflexions sur “Ravitaillement #13

  1. Oh, y’a du bon dans ton ravitaillement livresque !! 😀 J’avais adoré Muse de Joseph O’Connor! Une lecture magnifique… ❤
    Je te souhaite de belles heures de lecture alors! 😉

    J'aime

  2. Pour sûr, ce ne sera que du plaisir ! Te voilà gâtée ! J’ai hâte que tu nous parles de cet album d’adele.
    Je te souhaite de jolies lectures puis de jolies écoutes
    Plein de bisous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s