Ravitaillement #11

Les ventes privées de livres ont fleuries ces dernières semaines, fin d’année oblige, et je n’ai évidemment pas pu résister. Des romans, brochés ( je précise car d’habitude, pour une question de prix, je n’achète quasiment que des éditions poche ), au quart de leur coût initial ( voire plus ), c’est une aubaine mine de rien!
Lors de la vente privée Michel Lafon j’ai donc jeté mon dévolu sur trois titres alléchants:

– « Le palais des ombres » de Maxence Fermine.

Le palais

Le résumé: « Paris, dans les années 1960. Nathan Thanner, trentenaire taciturne et discret qui ne vit que pour ses marionnettes confectionnées dans le secret de sa boutique, voit sa vie bouleversée par une lettre de son père auquel il ne parle plus depuis vingt ans. Cet ex-romancier à succès, dont la rumeur veut qu’il soit devenu fou, lui annonce son décès et l’héritage qu’il lui lègue : l’énigmatique maison où il vivait reclus, Le Palais des Ombres. Mais, même dans la mort, Hugo Thanner reste un être fuyant et mystérieux, à l’image de cette demeure diabolique qui semble se jouer de Nathan. Commence alors pour le jeune homme un inquiétant jeu de pistes dont l’issue pourrait le changer à jamais… »

Je ne connais pas cet auteur, ce sera donc une première, mais il a apparemment connu un gros succès avec son premier roman, « Neige », paru en 1999. Celui-ci est sorti l’année dernière et, outre sa quatrième de couverture intrigante, l’atmosphère qui semble régner au cœur du récit attise ma curiosité.

– « Contrecoups » de Nathan Filer.

Contre coups

Le résumé: « Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu’il entend partout, tout le temps…

Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui « ressemble à un serpent ». Pour comprendre son passé et s’en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l’enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents ; l’adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana ; la lente descente dans la folie, l’internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l’hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l’ennui abyssal… Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde. »

Une superbe couverture, un résumé alléchant et un récit mis en forme de façon originale ( il y a des dessins, des passages tapés à la machine à écrire – ou à l’ordinateur, je ne sais pas encore -, d’autres rédigés à la main… ), il ne m’en fallait pas plus pour succomber. Sans compter qu’un roman traitant de la schizophrénie écrit par un ancien infirmier psychiatrique ne risque pas de souffrir d’un soucis d’authenticité et/ou de légitimité.

– « Les brumes d’Avallach » ( tome 1 ) de Marah Woolf.

Les brumes

Le résumé: « Après le décès de sa mère, Emma, dix-sept ans, quitte les États-Unis pour rejoindre la seule famille qui lui reste sur la petite île de Skye en Écosse. Là-bas, elle rencontre Calum, un étrange jeune homme. Tour à tour prévenant et glacial, il semble cacher un secret inavouable. Ce que l’adolescente ignore, c’est qu’en se rapprochant de lui elle les met tous les deux en danger de mort.

Emma découvrira que les légendes des brumeux Highlands sont plus réelles et dangereuses qu’elle ne l’aurait imaginé. Et qu’avec Calum ils sont peut-être le dernier espoir de deux mondes que tout oppose.« 

Je lorgnais sur ce titre depuis un petit moment déjà alors vous imaginez ma surprise et ma joie de le trouver dans cette vente privée!
La couverture est juste canon ( je regrette par contre que l’éditeur y ait imprimé ce petit bandeau noir promotionnel, ça gâche quand même pas mal le plaisir des yeux ), et le résumé prometteur. Je suis fan de tout ce qui touche aux terres celtes et je ne rechigne pas à lire un roman jeunesse de temps en temps, alors…
Les tome 2 et 3 sont déjà sortis en langue allemande, le tome 2 a été traduit en anglais, mais il n’y a apparemment aucune date de sortie pour la version française.

Publicités

4 réflexions sur “Ravitaillement #11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s