Psycho

Hier soir sur Arte est repassé le célèbre chef d’œuvre d’Alfred Hitchcock: « Psychose » ( « Psycho » en V.O. ), sorti en 1960, avec Anthony Perkins et Janet Leigh.

Jusqu’ici je dois avouer, honte à moi, que je n’avais jamais osé regardé de film en noir et blanc, exception faite de « Certains l’aiment chaud » avec Marilyn Monroe. Cela par peur de trouver un trop grand décalage entre ces films rétro et ceux d’aujourd’hui et, du coup, de ne pas réussir à accrocher.
Mais il se trouve que j’ai vu, il y a quelques années maintenant, le remake de « Psychose » réalisé par Gus Van Sant en 1998, avec Vince Vaughn dans le rôle de Norman Bates, et qu’il a éveillé mon intérêt pour l’original. S’ajoute à ça le fait que MrJuin et moi avons regardé, et aimé, les deux premières saisons de la série « Bates Motel« , inspirée du film ( et préquel de celui-ci ), l’année dernière. Hier soir était le bon soir pour voir enfin l’œuvre source.

Le film est donc en noir et blanc… et quel noir et blanc! Très esthétique, avec une lumière savamment travaillée permettant notamment des jeux d’ombres qui rendent le tout très vivant ( et non pas froid comme je le craignais ) et accentuent la tension durant les scènes clés. L’image est léchée, chaque plan est minutieusement pensé, à tel point qu’il pourrait être une photographie à lui tout seul, et une extrême attention est portée au moindre détail. Les gros plans permettent de souligner astucieusement l’action dans les moments de grand suspens.
Et c’est un film qui prend son temps. Les réalisations contemportaines ont tendance à aller vite, passant rapidement d’un plan à l’autre, de façon presque frénétique, alors que Hitchcock donne ici du temps à l’intrigue. ça m’a particulièrement marquée lors de la fameuse scène de la douche, lorsque la caméra s’attarde sur l’oeil, puis le visage, de Marion et que, juste après, Norman nettoie la salle de bain et débarrasse la chambre des effets de la jeune femme. Chaque geste est suivi de bout en bout, calmement, sans précipitation, et ça ne fait qu’ajouter de la densité, de l’épaisseur, à la scène.
Le film ne souffre donc pas de cette absence de couleurs, bien au contraire.

Le jeu d’Anthony Perkins est tout en sobriété mais d’une grande efficacité. Avec ses airs de gendre idéal et de fils parfait, propre sur lui et un brin timide, on lui donnerait presque le bon dieu sans confession! C’est évidemment sans compter sur tous ces petits moments où l’on sent le vernis craquer et où la complexité du personnage transparait.
Étant donné que je connaissais la fin je n’ai pas eu à me questionner sur le personnage de Mme Bates, mais les scènes dans lesquelles elle « apparaît », souvent uniquement par le biais de sa voix et/ou de façon furtive lorsque l’on aperçoit son ombre ou quelques détails de sa personne ( main, habits… ), participent à entretenir une tension quasi égale tout au long du film.
La fin est elle aussi soignée puisque le réalisateur prend le temps, une fois encore, de nous livrer une explication détaillée des faits, ne laissant aucune place au doute ( mention spéciale au tout dernier plan dans lequel la vraie nature de Norman est enfin dévoilée, d’une façon très visuelle, marquante ). C’est une chose que j’apprécie tout particulièrement car il n’y a rien de pire pour moi qu’un film, ou un livre, qui se finit en queue de poisson, avec un dénouement flou, en suspend.

Bref, aujourd’hui encore ce film conserve son titre de chef d’œuvre donc n’hésitez pas si vous ne l’avez pas encore vu: il vaut vraiment le coup.

 

Publicités

4 réflexions sur “Psycho

  1. Il est super ! J’adore Hitchcock 🙂 Je te conseille La Mort aux trousses (un peu long mais ça en vaut la peine) ainsi que Le crime était presque parfait 🙂 Les Oiseaux est à voir également ! J’ai bien aimé Fenêtre sur cour aussi 🙂 En fait… tous ceux que j’ai vus, quoi ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s