Les livres cristallisés d’Alexis Arnold.

En tant qu’amoureuse des livres j’ai tendance à entretenir un rapport assez complexe avec eux: je les choisi un peu par hasard, souvent après avoir flashé sur leur couverture, sitôt ramenés chez moi j’appose mon nom et la date dessus, j’évite de corner les pages mais je surligne volontiers les passages qui me touchent ( sauf sur les éditions brochées ), je ne les prête pas ( ni n’en emprunte ) et, une fois lus, je les range sagement dans ma bibliothèque et je prends plaisir à les voir s’accumuler avec le temps.
Pensant être un peu bizarre j’ai même créé un sujet sur Babelio pour avoir l’avis d’autres dévoreurs de livres ^^

Du coup, quand je suis tombée sur le travail d’Alexis Arnold hier sur Facebook il m’a fallu quelques minutes pour me faire à l’idée qu’elle utilise les livres comme matériel de base. Oui oui: des livres.
Elle les choisit abandonnés ou d’occasion, certains pour ce qu’ils représentent dans l’imaginaire collectif ( classiques incontournables ou Bible par exemple ) et, par le biais d’une mixture à base de Borax ou de Sulfate de Magnésium, les transforme en objets purement décoratifs, figés dans le temps et l’espace par les cristaux. Un peu dérangeant donc pour quelqu’un qui, comme moi, pense que tout livre mérite d’être respecté, mais fascinant.

Quelques exemples:

Plus d’œuvres ici ou sur le site officiel d’Alexis.

Publicités

18 réflexions sur “Les livres cristallisés d’Alexis Arnold.

    1. Les cristaux ont toujours un petit côté mystérieux, comme certains livres d’ailleurs, c’est peut-être pour ça que l’association fonctionne si bien ^^

      J'aime

  1. Voilà un support original et qui donne des oeuvres magnifique. J’ai un sculpture représentant une pyramide de livres dans mon salon mais ces livres cristallisés apporteraient plus de classe.

    J'aime

    1. Les cristaux leur donnent une toute autre dimension. Une fois la surprise passée je me suis dit que c’était une belle façon de les faire entrer dans la postérité.

      J'aime

  2. Je suis allée jeter un oeil à ton topic, il est très sympa 🙂 Quand je choisis un livre, c’est avant tout pour sa couverture. Il faut qu’elle m’attire ! Ensuite, je lis le résumé de 4ème de couverture. Il faut que les deux soient au rendez-vous, sinon je n’achète pas. Depuis que je tiens le blog, je m’en remets beaucoup aux avis de mes amis blogueurs. C’est parfois un mal, j’ai l’impression de ne plus ressentir de coup de coeur par moi-même, d’être un peu influencée, de ne plus choisir mes lectures vraiment seule.
    Moi aussi je suis incapable de prêter mes livres. Je le fais pour des gens en qui j’ai entièrement confiance, ou qui m’ont déjà prêté des livres… mais je déteste ça. 🙂

    J'aime

    1. C’est vrai qu’être abonné(e) à des blogs de lecteurs et être inscrit(e) sur Babelio ( ou d’autres sites du genre ) modifie la façon de choisir un livre, on est en effet plus facilement influencés mais on fait aussi des découvertes que l’on aurait peut-être pas faites autrement. C’est un mal pour un bien donc 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Il est chouette ce « sujet » que tu as créé sur Babelio. Pour ma part, j’entretiens un rapport normal avec mes livres, je crois. Comme toi, dès que je les achète, je mets et mon prénom et le mois (+année) à l’intérieur. J’ai un besoin de chronologie livresque. Je ne surligne pas, mais je mets des petites croix en haut de la page en rappel quand un passage du texte me plait – passage que je délimite à base de : / \ . Ça fait hurler certains, mais ce sont MES livres ! aha.
    Je les prête avec plaisir, par contre. Puisque j’estime qu’il faut faire vivre certaines histoires – surtout quand ils ont été un coup de cœur, mais je les récupère assez vite. Étrangement, je n’arrive pas à donner ou même revendre, certains autres que j’ai pu détester. Je garde tout, tout, tout.
    Il n’y a que les pléiades dans lesquels je ‘n’écris pas’, ou ne prête pas.

    Quant à ce travail, je dois avouer que la première photo est sublime et donne envie d’avoir une de ces œuvres en guise de décoration dans la bibliothèque, mais sincèrement, je ne le ferai pas avec un seul de mes livres aha.

    Ceci est un commentaire – roman ! pardon.

    J'aime

    1. Ne t’excuse pas, au contraire.
      Moi qui pensais être atteinte de toc avec cette histoire de nom et de date ça me rassure ^^

      Il ne manquerait plus que ça que tu écrives dans un volume de la Pléiade!!! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s