Point presse

Ce matin je suis allée au centre du village bien décidée à acheter des fruits et légumes frais et le dernier numéro du Magazine Littéraire. Aperçu l’autre jour sur le blog de Caroline, Cultur’elle, son dossier consacré au roman Gothique me faisait de l’œil. J’ai donc bravé le froid et suis entrée le sourire aux lèvres dans mon Tabac-Presse habituel ( et unique ), me dirigeant d’un pas alerte vers la section réservée au parutions « sérieuses » et… rien. J’ai tourné, viré, fouiné, mais rien. Après avoir lâché un gros soupir, de façon involontairement ostensible cela dit, la propriétaire du lieu a fini par me demander si je cherchais quelque chose et, en à peine 5 secondes, a réduit à néant le petit espoir qu’il me restait encore en m’annonçant qu’ils ne recevaient plus ce magazine depuis un moment déjà. Voilà ce que c’est d’habiter à la campagne! J’aurais voulu le hors-série Chasse et Pêche, avec la dernière mouche à la mode et un bob multi-poche vert caca d’oie en cadeau, ça n’aurait posé aucun soucis mais là forcément… C’est dans ces moments-là que Paris me manque.

Mais bon, une fois remise de ma déception, j’ai jeté mon dévolu sur le dernier numéro de mon magazine féminin préféré: Paulette.
Pendant longtemps, et plus particulièrement durant mon séjour dans la capitale ( qui a duré quasiment 10 ans ) , j’ai acheté Biba, Glamour et consorts, jusqu’à ce que je finisse par ne plus m’y retrouver. J’avais l’impression de toujours lire les mêmes articles, de toujours voir les mêmes pages mode ( remplies de fringues hors de prix et de mannequins rachitiques ) et de toujours lire les mêmes propos superficiels.
Jusqu’au jour, récent, où mon regard a croisé la jolie couverture de Paulette. Je me suis dit que l’heure du changement était arrivée.

Paulette n’est pas un magazine girly comme les autres. Il a été créé en 2009, il est tout jeune donc, et a d’abord existé sur internet avant de pouvoir enfin se retrouver en kiosques, en 2013, grâce aux contributions reçues sur le site participatif MyMajorCompany.
Le magazine se définit lui même comme « le féminin fait maison », incarné et composé par ses lecteurs, et se démarque d’entrée par son visuel, très esthétique et soigné, et par son contenu original au ton résolument moderne et surtout pas cucul. Personnellement j’y découvre toujours quelque chose ( quasiment à chaque page en fait ) et j’aime ça.

Cet après-midi c’était donc: petite sieste, réalisation d’un quatre-quart à ma façon pour le goûter et lecture de Paulette tranquillement installée sur le canapé ^^

Et vous, vous lisez quoi?

Paulette

Publicités

23 réflexions sur “Point presse

  1. Et bien je ne connaissais pas du tout… En plus en ce moment je cherche des magazines susceptibles de me plaire mais j’ai du mal à trouver mon bonheur. Donc, je le feuilletterais (si je le trouve dans mon kiosque quoique je ne me plains pas ils n’ont pas que Chasse et Pêche, c’est toujours ça de gagner XD)

    J'aime

      1. Je n’avais juste pas renouvelé mon abonnement lorsqu’il s’était terminé tout simplement, j’ai laissé passer… Et puis, j’avais une copine qui travaillait pour eux et lorsqu’elle les a quitté, j’ai moins suivi aussi!

        J'aime

  2. Tiens ! Je ne connais pas Paulette ! Je n’ai pas de magazine féminin, j’en prends de temps en temps mais rarement.

    J'aime

  3. Ah comme je te rejoins pour la campagne, il est vrai que la ville manque parfois pour ce genre de choses ! Je ne connais pas du tout ce magazine, mais tu me donnes envie de fouiner pour voir ce que je peux y trouver =)

    J'aime

    1. Il reprend les mêmes rubriques qu’un magazine classique ( mode, musique, art, beauté, alimentation, déco… ) sauf qu’il fait l’effort d’innover. Là dans le dernier numéro le groupe présenté est Grand Blanc, personnellement je ne les connaissais pas, les pages mode sont illustrées avec un mannequin auquel on peut facilement s’identifier, ici Imen, une blogueuse de 18 ans, l’article ciné nous présente Olivier Barhtélémy, acteur à l’affiche du film Discount, que je ne connaissais pas non plus… bref, tout y est frais et original.

      J'aime

  4. Je ne lis pas de magazines féminins non plus (pour les raisons citées). J’achetais « Elle », pour les chroniques de Nicolas Bedos.. mais acheter un magazine, pour une seule chronique, ça n’a presque pas d’intérêts.
    Ceci étant dit, Paulette m’a toujours intrigué, j’essaierai peut-être, du coup.

    J'aime

  5. J’ai beaucoup ris pour le chasse pêche et tradition. Mais bon en région parisienne c’est souvent aussi la croix et la bannière pour trouver un bureau de presse (française et jamais contente haha). Mais je suis d’accord avec toi, Paulette c’est un vent de fraîcheur et je suis trop fan de leurs couvertures, typiquement rien que pour ça, ça vaut le coup de les garder !

    J'aime

      1. Oui ! Moi c’est un peu un élément de décor dans mon salon, j’ai une petite table un peu scandinave avec quelques numéros de paulette et de régal et ils sont tous déjà lus mais je trouve que ça donne une petite touche de couleur sympa 🙂

        Aimé par 1 personne

  6. Je ne lis pas de magazines féminins pour les raisons que tu as évoquées. Mais « Paulette » a l’air de donner un souffle nouveau à ce genre. Je vais peut-être me laisser tenter 😊

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s